Faint

P181119

Moires

2012

20 mn

Extrait

Le film est constitué d’un plan fixe de 20 minutes.

La caméra filme un mur blanc sur lequel les ombres de l’environnement extérieur viennent se dessiner et évoluer selon la course du soleil.

Comme dans tous ses films et œuvres récentes, Alexandre Capan interroge notre relation au temps et à la perception que nous en avons.

Aucun sens ne nous est donné à priori. Le réel nous est restitué tel quel, sans aucun montage ni aucune modification. Et c’est ici notre rapport au réel qui est interrogé, dans tout ce que celui-ci peut comporter de fantastique, d’attirant, d’onirique.

Ce film joue sur la perte de sens de la durée réelle, sa suspension, tout en laissant apparaître le constat que le temps s’écoule quand même.

Les images se succèdent lentement, les ombres s’imbriquent, se déplacent et mettent le spectateur en présence d’une zone de rapports de nuances induisant un aller-retour incessant entre distinct et flou, consistant et insaisissable. L’imperceptibilité des changements provoque un effet de reconstruction dans la dilution du réel, une illusion. L’épreuve sensible en devient intangible.

Reflections

2011

Wind

2013

Erased

2013

Ghosts I

2011

Ghosts II

2011

Please reload